Guy Delville

Guy Delville
Chroniqueur gastronomique

En mai, ne fais pas ce qu’il te plaît

En mai, ne fais pas ce qu’il te plaît

Comme vous le constatez, j’ai attendu avant de rédiger et expédier cette infolettre, me disant que j’aurai des renseignements plus précis sur l’avenir de la restauration. Vaine attente ! Les nouvelles s’enchaînent, se contrarient et surtout n’amènent rien de définitif, ni même d’un semblant de solution… Dans l’intervalle, je vous livre quelques pages un peu particulières pour vous permettre de mieux comprendre et savoir.

J’espère que d’ici quelques semaines, je pourrai enfin vous livrer les secrets des perspectives de demain. Je ne peux que vous conseiller de privilégier, quand vous le pouvez, les restaurateurs, les vrais ! Il existe pas mal d’initiatives souriantes pour vous permettre de rester en contact avec la gastronomie : à vous de les trouver !

 

Guy Delville
Chroniqueur gastronomique